31/10/2008

TeaMSToNeS

Si vous aimez le cinéma, si vous recherchez du rare et de la qualité, si vous en avez marre des circuits de distribution traditionnels qui nous formatent la tête en nous rabotant les neurones, ce site est fait pour vous. Inscrivez-vous de ma part...

 

logo_teamstones

15:13 Écrit par YYY dans Web | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

éco-logique

Le défi est formidable quand on y pense... en fait la planète s'excite un peu en ce moment vous l'avez tous ressenti d'une manière ou d'une autre... elle nous dit qu'elle laissera survivre l'espèce humaine (je personnifie pour donner de la force mais la réalité est la même) si les humains résolvent leurs problèmes écologiques...

ok.

Si on réfléchit un minimum aux tenants et aboutissants des dites questions écologiques, qui sont notre survie collective (à l'humanité entière je veux dire), on se rend compte que

Le défi est formidable quand on y pense... en fait, la planète -et nous- ne survivrons que si nous résolvons nos problèmes de démocratie, d'inégalités, etc.

Cela prend du temps au-delà de ce que nous avons l'habitude de considérer comme mesurable, mais en fait...

une "justice" s'impose.

 

je prolongerai cette idée bientôt. donnez votre avis...

01:31 Écrit par YYY dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/10/2008

 

Que penser quand le pape dit : " il ne faut pas enfermer la religion dans le cadre spirituel." ???

10:33 Écrit par YYY dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/10/2008

 

juger est une relativement longue et difficile procédure. Il faut cesser de se jeter sur le sujet pour le gober d'un coup sans mâcher (que disait ta maman ?) et chier une réponse avant même d'avoir digéré... non ?

19:05 Écrit par YYY dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/10/2008

 

Va falloir remettre la maison au milieu du village, si on veut pas dormir dans l'église !

00:16 Écrit par YYY | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : parole sage |  Facebook |

22/10/2008

 

Je dis que Proust n'est pas ma tasse de thé... Comment ça c'est un comble ???

23:07 Écrit par YYY dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : parole sage |  Facebook |

allez je m'y remets ...

J’entends si souvent critiquer le media… J’en ai tant vu qui lâchaient des bombes, qui sur la télé, qui sur le web, sur les romans, sur le portable, sur le journal parlé, sur la bd, sur la poésie, etc. J’ai cru comprendre que c’était le miroir aux alouettes qui nous avait piégés, nous laissant dans l’illusion de la relation…

Et si on communiquait aussi pour échapper à l’autre ? Et si au lieu d’analyser le support, on se penchait sur l’émetteur et le récepteur (ah oui, cette manie de se regarder le nombril – c’est quand même comme ça qu’on a compris la différence entre les mammifères et les poissons – ) on verrait sans aucun doute que dans toute communication, même la plus lointaine ou la plus archaïque, les mêmes défauts peuvent être observés. On parle sans s’écouter, on communique sans être disponible à l’autre. Néanmoins cette idéale disponibilité – qui me manque souvent d’ailleurs – n’est pas le seul but de la communication… (c’est vrai que parfois on pourrait se contenter de prendre le message lui-même!)

Quand un individu veut qu’une information passe, il n’accepte pas pour autant de prendre le risque d’être remis en question, ou critiqué, ou même dévoilé, démasqué. Il veut informer, soit. Mais il veut qu’on lui foute la paix en même temps. Notre sujet ne veut surtout pas devenir celui de la conversation… Bien sûr qu’on ne communique pas vraiment : c’est bien trop dangereux !

Mais justement ! Pour cette relation véritable dont on rêve parfois à travers le langage, cela s’appelle plutôt la communion. Et communiquer signifie cette forme imparfaite, incomplète de relation à distance. Ce sont deux choses bien distinctes que certains de nos fantasmes confondent, ou certaines de nos peurs quelquefois… C’est parce que la communication  est ainsi par nature incomplète qu’elle évolue, qu’elle tend toujours vers un « mieux » relatif à des circonstances de société. Depuis l’aube du « sapiens » –  Neanderthal, mais après il y a eu le « sapiens sapiens » encore plus fort –  l’homme sait que c’est par sa faiblesse qu’il progresse. Que son moteur, c’est son imperfection.

Alors on se regarde le nombril en disant « pouah ! Faut que ça change ! », puis pour en avoir la force, on montre ce même nombril à d’autres pour qu’ils nous encouragent en disant  « oui ça en vaut la peine, c’est pas mal ». Et parfois, certains se perdent dans ce va-et-vient…

22:55 Écrit par YYY dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |